Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sahara occidental occupé

Le sahara occidental occupé

Actualités sur le conflit du sahara occidental


Soulagement et ambiance de fête

Publié par Hassane A sur 29 Avril 2006, 23:24pm

Catégories : #lesaharaoccidental

DANS LES CAMPS DE RÉFUGIÉS
Soulagement et ambiance de fête

Une ambiance de fête régnait hier dans les territoires libérés du Sahara occidental. Plusieurs dizaines de sympathisants de la cause sahraouie ont célébré «la victoire» auprès des réfugiés qui, après avoir pris connaissance de la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, ont clairement manifesté leur joie de constater que leur droit à l’autodétermination avait été confirmé par l’instance onusienne.
Le stress provoqué par les reculs largement constatés dans le dernier rapport de Kofi Annan, a cédé la place à un grand ouf de soulagement dans les territoires libérés du Sahara occidental. Algériens, Espagnols, et Italiens qui se sont rendus sur les lieux pour soutenir le peuple sahraoui à la veille de la décision de l’ONU ont, eux aussi, exprimé leur soulagement de voir que l’Organisation des nations unies était restée fidèle à la légalité internationale sur un principe aussi important que la décolonisation.
Cependant, à cette confiance renouvelée au Conseil de sécurité, vient se greffer une sorte de méfiance à l’égard du secrétaire général de l’ONU qui, à travers son rapport «a piétiné la légalité internationale», estime-t-on dans les camps de réfugiés.
Un sentiment d’ailleurs bien mis en évidence par le chef du gouvernement de la République sahraouie, Abdelkader Taleb Omar. Ce dernier, qui estime qu’à la faveur du «correctif» du Conseil de sécurité, le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination se confirme, relève que «Kofi Annan est en train de marchander la question sahraouie». Une déclaration importante à plus d’un titre d’autant qu’elle émane d’un officiel sahraoui.
De son côté, le président de groupe parlementaire espagnol de solidarité avec le peuple sahraoui pense que la dernière décision de l’instance onusienne vient consacrer de nouveau le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Mais, il n’empêche que «si l’ONU a publié la 6e résolution en faveur du Sahara occidental, le secrétaire général de l’ONU n’a plus de crédibilité après avoir remis en cause la légalité internationale».
La porte-parole des Associations espagnoles de solidarité avec le peuple sahraoui a, pour sa part, jeté un pavé dans la marre en affirmant que le gouvernement Zapatero est responsable de la situation actuelle. «Ce gouvernement n’a aucune volonté de reconnaître le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination»; notre interlocutrice va jusqu’à estimer nécessaire que des pressions internationales soient exercées sur Madrid pour l’amener à changer sa position par rapport à la question du Sahara occidental. «L’ONU et le Conseil de sécurité doivent identifier clairement les parties responsables du blocage du processus de paix. Ils sont également tenus d’appliquer la légalité internationale sur cette question de décolonisation», insiste-t-elle.
Défenseur acharné de la cause sahraouie, le président du groupe parlementaire espagnol dénonce sans réserve la position ambiguë de son pays qui, selon lui, doit impérativement se conformer aux dispositions onusiennes sur cette question précisément. Quant au président de l’Association algérienne de soutien au peuple sahraoui, Mahrez Lamari, il affirme: «Nous avons appris avec satisfaction la résolution du Conseil de sécurité qui consacre le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination». M.Lamari rappelle également que cette décision de l’ONU «conforte la lutte légitime sous l’égide du Front Polisario. Ceci confirme également la réalité politique qui rend incontournable le plan Baker».      Ali TITOUCHE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !