Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sahara occidental occupé

Le sahara occidental occupé

Actualités sur le conflit du sahara occidental


Le vrai problème dans le processus de négociation dans l’autodétermination est bien la France

Publié par Hassan Le sahraoui sur 2 Mars 2009, 00:35am

Catégories : #lesaharaoccidental

33 ANS APRÈS LA PROCLAMATION DE LA RASD
La France ne joue pas le jeu

 

 

L’opinion internationale devrait être éclairée sur l’injustice que subissent les 151 prisonniers de guerre incarcérés dans les bagnes marocains.

«Le vrai problème dans le processus de négociation dans l’autodétermination est bien la France». C’est en ces termes que s’est exprimé, jeudi, Mohamed Yislam Baïssat, secrétaire ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des Affaires africaines, lors d’un point de presse tenu à la salle de l’Unité nationale dans la wilaya de Dakhla. «Le Maroc n’a ni le poids ni les moyens nécessaires pour faire pression sur ce processus. C’est un Royaume de haschich qui vit des aides françaises», a-t-il soutenu. Ainsi, le diplomate a mis à l’index la France qui donne la priorité aux intérêts économiques et commerciaux avant la justice et les droits de l’homme. Pour sa part, la société civile française a envoyé une délégation de plus de 140 personnes à l’occasion de la célébration du 33e anniversaire du déclenchement de la lutte armée au Sahara occidental. Cette délégation est composée de plusieurs parlementaires, de représentants d’ONG et associations à caractère humanitaire.
«Le Front Polisario demande à ces associations, à ces parlementaires et à ces sportifs venus d’Europe et des autres pays, de faire entendre la cause sahraouie dans tous les pays où ils se trouvent», a déclaré le ministre délégué. A travers ces associations, l’opinion européenne et internationale sera éclairée quant à l’injustice que subissent les 500 disparus et les 151 prisonniers de guerre incarcérés dans les bagnes chérifiens.
A propos de la venue de M.Ross, M.Baïssat a affirmé que sa mission consiste à amener les deux parties belligérantes à trouver une solution politique qui garantisse le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental. Le représentant sahraoui réitère la position sahraouie et réaffirme la disponibilité des Sahraouis à contribuer et coopérer avec le secrétaire général des Nations unies et son envoyé personnel dans leur mission pour la décolonisation du Sahara occidental. M.Ross réussira-t-il là où ont échoué James Baker et Peter van Valsum? M.Baïssat a précisé que les envoyés spéciaux «n’ont pas échoué mais ce sont les Marocains qui entravent, à chaque fois, les négociations en changeant de position». Selon ses propos, le nouvel émissaire chargé du dossier sahraoui auprès des Nations unies va travailler selon la feuille de route tracée par le Conseil de sécurité.
En marge de ce point de presse, M.Angello Tiozzo dit Lolo, le représentant de la société civile italienne, a donné une leçon d’histoire à quelque 73 sportifs venus participer à la 9e édition du Marathon du Sahara. Il les a incités à informer de la dureté des conditions de vie dont souffre le peuple sahraoui. «Le peuple italien doit avoir une idée claire et précise sur le mutisme de l’Union européenne sur les droits de l’homme et l’autodétermination que le Maroc bafoue et piétine, il y a maintenant plus de 33 ans», a-t-il soutenu. M.Tiozzo Angello a relevé la volonté de paix sahraouie face aux tergiversations et à l’indifférence de la communauté internationale, ainsi que sa promesse d’arracher, par tous les moyens légaux et autres, «son droit inaliénable à l’autodétermination».

envoyé spécial à Dakhla Abbas AIT HAMLAT

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !