Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sahara occidental occupé

Le sahara occidental occupé

Actualités sur le conflit du sahara occidental


Pas d’UMA sans l’indépendance du Sahara occidental”

Publié par Hassane A sur 13 Juin 2006, 01:13am

Catégories : #lesaharaoccidental

Le président Sahraoui durcit le ton
Mohamed Abdelaziz : “Pas d’UMA sans l’indépendance du Sahara occidental”


Le chef du Front Polisario affirme que tant que la question du Sahara occidental restera en suspens, il sera hors de question de parler de l’Union du Maghreb arabe.

Intervenant à l’occasion de la célébration d’une rencontre des Sahraouis établis à l’étranger à Oughouinit dans le sud du Sahara occidental, le président de la République arabe sahraouie démocratique, a haussé le ton de son discours quant au règlement du conflit. Désormais, Mohamed Abdelaziz lie l’avenir du Maghreb à l’indépendance de son pays. Selon lui, “le rêve de tous les peuples de la région ne se concrétisera que si le Sahara occidental obtient son indépendance”. Le secrétaire général du Polisario a ajouté : “Viendra le jour où se bâtira l’espace maghrébin, mais avec un État sahraoui indépendant.”  Il a également indiqué que la “future république sahraouie indépendante est disposée à adhérer à l’UMA, où chaque membre respectera l’autre”.
Il s’agit là d’un changement radical dans la vision du responsable sahraoui, qui se limitait jusque-là à dire que le règlement de la question se fera dans le cadre de la construction du Maghreb. Interrogé sur l’éventualité d’une reprise de l’action armée dans le cadre de la lutte contre l’occupant marocain, Mohamed Abdelaziz n’a pas fourni de réponse claire à ce sujet. Il n’a cependant pas écarté totalement cette possibilité en déclarant : “Le peuple sahraoui a le droit de recourir à tous les moyens légaux pour arracher son indépendance, y compris un retour au combat armé.” Il précisera que “la poursuite de la lutte se fera jusqu’à ce que la monarchie marocaine plie et accepte la légalité internationale, notamment les résolutions des Nations unies sur l’indépendance du Sahara occidental”. Le président de la RASD a saisi une nouvelle fois l’occasion pour rejeter catégoriquement le projet d’autonomie préconisé par le roi du Maroc, en affirmant que l’initiative trouvait son origine à Paris. Il a également révélé que Rabat multiplie les initiatives ces derniers temps dans la perspective de son retour au sein de l’Union africaine, qu’elle a quitté depuis plus de deux décennies maintenant signe de protestation suite à l’adhésion de la République arabe sahraouie démocratique avec l’aval de la majorité des membres de l’instance continentale.
Dans ce cadre, le chef du Front Polisario a déclaré : “Ce retour est tributaire de sa reconnaissance du Sahara occidental et de son droit à l’indépendance et de sa qualité de membre de l’instance continentale.” Il a conclu son intervention en disant : “Le royaume marocain ne veut pas le bien de l’Afrique, et sa requête pour réintégrer l’Union africaine, n’est en fait qu’une manœuvre ayant pour objectif de déstabiliser cette instance, qui a réussi d’excellents résultats sur le terrain.” À travers son nouveau discours, Mohamed Abdelaziz répond à la monarchie chérifienne qui refuse toute autre solution que celle qu’elle propose.
Fort de la légalité internationale, concrétisée par les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui reconnaissent au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination, le premier responsable de la RASD affiche sa détermination à aller jusqu’au bout de son combat de libération. 
K. ABDELKAMEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !