Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sahara occidental occupé

Le sahara occidental occupé

Actualités sur le conflit du sahara occidental


L’Afrique se montre solidaire

Publié par Hassan Le sahraoui sur 1 Mars 2010, 01:51am

Catégories : #lesaharaoccidental


Une rencontre tripartite du Mouvement populaire africain solidaire avec le peuple sahraoui s’est tenue hier, à l’occasion de la célébration du 34e anniversaire de la proclamation de la RASD. Les acteurs de la société civile et politique de l’Algérie, du Nigeria et de l’Afrique du Sud se sont constitués, hier, en délégation commune pour se déplacer à Bir-Lahlou (territoires libérés du Sahara occidental), pour participer, aujourd’hui, avec le peuple sahraoui aux festivités commémoratives de la proclamation de la RASD.
«Cette réunion se veut le cadre d’expression de la mobilisation citoyenne populaire africaine unie et solidaire avec la RASD. Notre but est justement de développer un appui multiforme et performant au bénéfice de la cause sahraouie par l’adoption d’une plateforme d’action commune », a, d’emblée, déclaré Mahrez Lamari, président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui. Pour ce dernier, cette initiative qui se veut «africaine » vient, en effet, en guise de réplique face à la persistance du Maroc dans sa politique d’entêtement et d’intransigeance au cours des pourparlers qui se sont déroulés sous l’égide de l’ONU les 10 et 11 février derniers à New York. De son côté, le représentant de l’Afrique du Sud lors de cette rencontre a exprimé son souhait de voir cette action commune «africaine» s’élargir à d’autres pays du continent noir. «Nous, les peuples du Sud, nous ne pouvons demeurer sereins tant que le peuple sahraoui n’aura pas obtenu son indépendance », a-t-il indiqué. Quant au représentant du Nigeria, il a tenu a rappeler que son pays ainsi que l’Algérie et l’Afrique du Sud ont toujours été à l’avant-garde pour apporter leur soutien aux mouvements de libération en Afrique. Pour lui, face à cette situation, il y a seulement deux options : soit le Maroc revient sur sa décision et accorde volontiers à la RASD son indépendance, soit le monde entier se mobilise pour obliger le Maroc à laisser le peuple sahraoui choisir sa propre destinée.
Mehdi Mehenni

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !