Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sahara occidental occupé

Le sahara occidental occupé

Actualités sur le conflit du sahara occidental


LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RASD AFFIRME

Publié par Hassan Le sahraoui sur 22 Décembre 2010, 21:48pm

Catégories : #lesaharaoccidental

LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RASD AFFIRME
«La France et l’Espagne sont nos vrais ennemis»

 

Répondant aux accusations relatives à la drogue et au financement du terrorisme, il indique que c’est le Maroc qui crée des lobbies et instituts fictifs en Europe dans le but d’entacher la noble cause sahraouie.

L’ennemi, le vrai, des Sahraouis est bien connu. Il a pour noms: France et Espagne. Leur présence «au sein des amis du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental a empêché une action positive et nécessaire du Conseil de sécurité pour faire respecter les accords conclus entre les deux parties et l’accomplissement par la Minurso de son mandat». Ce sont là, les propos de Mohamed Salem Oueld Salek, ministre des Affaires étrangères de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd), lors d’une conférence de presse animée, hier, au forum d’El Moudjahid.
Le constat est là. Ces deux pays soutiennent l’expansionnisme marocain qui, selon le conférencier, met en cause les frontières établies par ces mêmes pays durant l’époque coloniale. Par ailleurs, le ministre sahraoui a rejeté en bloc certaines accusations inhérentes au trafic de drogue et au financement du terrorisme. A se fier à des sources sécuritaires maliennes, citées lundi par l’AFP, six «gros» trafiquants de drogue, «issus des rangs du Polisario», auraient été arrêtés dans le désert du Sahara. Enfonçant le clou, une autre source sécuritaire nigérienne, de passage à Bamako, laisse entendre que «c’est l’un des principaux réseaux de trafiquants dans la zone du Sahara, surnommé «Polisario» parce qu’il était composé à plus de 90% d’éléments issus des camps du Polisario. Il avait des relais dans chaque pays de la bande sahélo-saharienne». Plusieurs noms sont cités. S’agit-il d’une manipulation marocaine? Une supposition qui n’est pas à écarter. Dans ce même ordre d’idées, Mohamed Salem Oueld Salek a déclaré qu’«on dément tout lien avec le terrorisme et les crimes transfrontaliers». Selon lui, c’est le Maroc qui «s’active dans la région sahélo-sahélienne en créant des lobbies et instituts fictifs en France, Belgique et aux Etats-Unis». A quoi servent-ils? «A rien. C’est uniquement dans le but d’entacher la noble cause sahraouie».
L’orateur condamne fermement ces agissements qui manifestent une volonté politique de lier, contre vents et marrées, le peuple sahraoui au terrorisme et à la drogue. S’agissant de cette substance prohibée, il dit que le Maroc est une vraie plaque tournante. Sur sa lancée, Mohamed Salem Oueld Salek récuse toutes les imputations adressées, notamment au Front Polisario. L’information de l’AFP, qui cite des sources sécuritaires, parle aussi des liens supposés entre ces trafiquants arrêtés et Al-Qaîda au Maghreb islamique. «Mais l’une des personnes arrêtées reconnaît avoir, pour des raisons financières, livré à plusieurs reprises des vivres à Aqmi», a ajouté cette source. Et au ministre sahraoui de rétorquer: «Il n’y a aucune présence d’Al Qaîda au Sahara occidental.» Pour finir, il affirme que «toutes les personnes citées ne sont pas du Front Polisario».

Fouad IRNATENE

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !